Google Helpful Content update: question -réponse [guide complet]

Google Helpful Content update est un algorithme qui cherche à identifier les contenus qui aident vraiment les utilisateurs (en provenance des SERP de Google). Les sites ayant trop de pages inutiles doivent s’attendre à voir leur visibilité globale baisser, y compris pour leurs pages de qualité.

Ici, Google espère repérer les pages utiles à l’internaute, créées vraiment pour les humains, et les distinguer des pages créées exclusivement pour les moteurs de recherche. La distinction n’est pas toujours si évidente que ça…

Helpful Content : nouveau signal utilisé dans l’algo

D’après la communication de Google, Helpful Content doit être vu comme un des nombreux critères de l’algo. Ce qu’on appelle un “ranking signal” dans le jargon SEO anglais.

Google préfère parler de “signal” (le mot “critère” me semble plus adapté en français) que de pénalité. D’ailleurs, il n’y aura aucune information de “pénalité” dans Search Console.

Est-ce que l’update Google Helpful Content est en place ?

Annoncé à l’avance dans un article publié le 18 août 2022, Google a commencé le déploiement le 25 août. Comptez environ 2 semaines pour qu’il soit totalement déployé.

En résumé :

  • Google a commencé le 25/08/2022 à déployer une mise à jour algorithmique importante
  • Son nom est Helpful Content car Google vise à favoriser les sites qui publient des contenus utiles et à pénaliser ceux avec beaucoup de contenus créés spécialement pour les moteurs de recherche
  • Comme la mise à jour Panda (2011), l’algo est sitewide : si le site est mal vu par cet algo, tout le site peut être impacté, même les bonnes pages
  • Il concerne d’abord les contenus en anglais uniquement, vous avez donc le temps de vous préparer.

C’est un algo sitewide : ça veut dire quoi ?

Un algo sitewide s’applique à l’ensemble d’un site. Cela signifie que Google analyse toutes les pages (indexables) du site pour “décider” si le site doit être “rétrogradé” dans les SERP, et à quel degré.

C’est déjà le cas avec d’autres parties de l’algo de Google depuis plus de 10 ans : déjà en 2011, Panda fonctionnait comme ça (et il est intégré dans l’algo désormais).

Certains pensent qu’une solution est de déplacer dans un sous-domaine toutes les pages ou sections du site de mauvaise qualité. Je vous déconseille cette solution car :

  • ça n’est pas garanti que Google les considère vraiment comme distinctes du reste du site
  • ça vous fait faire des modifications techniques importantes (changement d’URL donc également mise en place de redirections et modification de nombreux liens internes)
  • c’est vraiment cacher la poussière sous le tapis

Quelles langues et quels pays sont concernés ?

Pour le lancement, seuls les contenus en anglais sont concernés, dans tous les pays. Comme pour d’autres algos de Google, il sera sans doute étendu à d’autres langues progressivement.

Si votre site est (principalement) en français, il vous reste sans doute/peut-être assez de temps pour anticiper. Lisez mes conseils un peu plus loin.

L’algo Helpful Content de Google est-il en temps réel ?

Oui et non ! Google analyse en permanence tous les contenus et tente de leur attribuer une sorte de note. Mais cela ne signifie pas pour autant que chaque page retravaillée peut sortir de la “pénalité” dès que Google l’a recrawlée. La raison est sans doute que Google doit accumuler assez de données sur la page (y compris des données liées aux utilisateurs qui arrivent sur cette page) et sur l’ensemble du site (car c’est un algo basé sur l’ensemble du site).

Comme pour ses autres algos (genre Core Update), Google a besoin d’amasser suffisamment de données avant de pouvoir le déployer. Il est donc illusoire d’espérer que les modifications faites juste avant la date annoncée à l’avance d’un update soient prises en compte. De la même façon, puisque l’on parle d’un algo prévu pour être mis à jour en permanence, il faut comprendre que Google se base sur les données récoltées longtemps avant. D’après John Mueller, il faut compter sur “des mois” (source), peut-être 2 ? Donc si vous avez été pénalisé par cette mise à jour, en plus d’améliorer significativement votre site, il faudra sans doute patienter plusieurs mois.

Sur quels signaux Google se base-t-il ?

Un algo de machine learning (IA) agrège de nombreux signaux (critères) pour évaluer si une page a été conçue pour aider les internautes ou uniquement pour bien pour se positionner dans Google. Pour mettre au point l’algo Helpful Content, Google a également fait intervenir des humains, les fameux Search Quality Raters.

Concrètement, les Search Quality Raters utilisent une version adaptée de Google pour effectuer de nombreuses recherches. A chaque fois, ils doivent juger si les résultats répondent exactement à la demande de l’internaute, selon une codification très précise expliquée dans ce document. Voici par exemple les 6 valeurs possibles (en 2015) à attribuer à un document en réponse à une requête dans un contexte précis :

  • vital : en général il s’agit d’une page officielle
  • utile : résultat très utile à la plupart des internautes
  • pertinent : résultat utile à de nombreux internautes
  • peu pertinent : résultat pas vraiment utile aux internautes mais qui est malgré tout en relation avec la requête. Quelques internautes pourraient trouver le résultat utile
  • hors-sujet ou inutile : résultat utile pour très peu d’internautes, voire aucun
  • impossible à évaluer : l’évaluateur humain n’est pas en mesure de pouvoir évaluer le document.

rôle des évaluateurs de la qualité de la recherche Google

Les Human Raters (évaluateurs humains) sont des personnes dont le travail consiste à évaluer la qualité et la pertinence des résultats renvoyés par le moteurs de recherche Google. Ils sont là pour ajouter une touche humaine à l’algorithme par définition automatisé. Ces personnes sont (dans la plupart du temps ?) des sous-traitants, payés à l’heure.

Leur rôle est de contrôler les résultats et dire s’ils sont pertinents ou pas. Mais ils n’ont pas la possibilité de modifier manuellement les résultats (ni l’algorithme d’ailleurs). Par contre, leurs conclusions sont exploitées par la Quality Search pour valider – ou pas – un changement d’algorithme. Rappelez-vous que Google effectue plusieurs centaines de changements par an, la plupart sont indétectables mais certains ont un gros impact (par exemple Mayday, Panda ou Pingouin).

Quelles thématiques sont visées par le Google Helpful Content ?

L’algo concerne toutes les thématiques.

Néanmoins, Google a indiqué que, d’après ses tests, l’impact sera plus important sur les contenus éducatifs en ligne, ainsi que ceux liés aux arts et aux loisirs, au ecommerce et à la technologie. La raison n’est pas que ces domaines ont été ciblés, mais parce que les contenus concernés pourraient être plus nombreux.

Comment savoir si on risque une pénalité avec Google Helpful Content Update ?

Si vous répondez “oui” à une (ou plusieurs !) des questions suivantes, vous êtes en risque car elles décrivent des stratégies axées avant tout sur les moteurs de recherche :

  • Le contenu est-il principalement destiné à attirer les internautes à partir des moteurs de recherche, plutôt que d’être conçu pour les humains ?
  • Produisez-vous beaucoup de contenu sur différents sujets dans l’espoir que certains d’entre eux soient performants dans les résultats de recherche ?
  • Utilisez-vous une automatisation poussée pour produire du contenu sur de nombreux sujets ?
  • Résumez-vous principalement ce que les autres ont à dire sans y ajouter beaucoup de valeur ?
  • Écrivez-vous sur des sujets simplement parce qu’ils semblent être à la mode et non parce que vous écririez sur eux autrement pour votre public existant ?
  • Votre contenu donne-t-il aux lecteurs l’impression qu’ils doivent chercher à nouveau pour obtenir de meilleures informations auprès d’autres sources ?
  • Etes-vous en train d’écrire en respectant un nombre de mots particulier parce que vous avez entendu ou lu que Google a un nombre de mots préféré (alors que non, ce n’est pas le cas) ?
  • Avez-vous décidé d’entrer dans un domaine de niche sans réelle expertise, mais surtout parce que vous pensiez obtenir du trafic de recherche ?
  • Votre contenu promet-il de répondre à une question qui n’a en fait pas de réponse, par exemple en suggérant qu’il y a une date de sortie pour un produit, un film ou une émission de télévision alors qu’elle n’est pas confirmée ?

Comment profiter de la mise à jour Google Helpful Content ?

D’après Google, il faut suivre toujours le même conseil : créer du contenu pour les gens, pas pour les moteurs de recherche. Pour savoir si vous avez une approche “People-first“, vérifiez que vous répondez “oui” à chacune des questions suivantes :

  • Avez-vous un public existant ou prévu pour votre entreprise ou votre site qui trouverait le contenu utile s’il s’adressait directement à vous ?
  • Votre contenu démontre-t-il clairement une expertise de première main et des connaissances approfondies (par exemple, une expertise résultant de l’utilisation d’un produit ou d’un service, ou de la visite d’un lieu) ?
  • Votre site a-t-il un but ou un objectif principal ?
  • Après avoir lu votre contenu, le lecteur aura-t-il le sentiment d’en avoir appris suffisamment sur un sujet pour l’aider à atteindre son objectif ?
  • Le lecteur de votre contenu aura-t-il le sentiment d’avoir vécu une expérience satisfaisante ?
  • Gardez-vous à l’esprit nos conseils pour les mises à jour de base (core update) et pour les évaluations de produits ?

Que faire en cas de pénalité Google Helpful Content update ?

Les étapes pour remonter après une chute liée au Helpful Content Update

C’est encore un peu tôt pour le dire précisément, mais voici les étapes que je vous recommande de suivre :

  1. ça peut paraître étonnant, mais vérifiez que votre chute SEO est bien liée à cette mise à jour
  2. faites un audit de l’ensemble du site pour repérer les pages qui pourraient être considérées comme créées avant tout pour le SEO et pas pour les utilisateurs.
  3. améliorez au maximum toutes les pages concernées, en ayant bien en tête les aspects E-A-T. Cela veut dire que les contenus doivent démontrer l’expertise de leur auteur afin d’être vraiment utiles pour l’internaute. N’oubliez pas que chaque page doit répondre à un objectif, celui qui est annoncé dans la balise title (précisé dans la meta description). Le contenu dans la page doit apporter les réponses promises…

Enfin, Si vous faites des changements importants sur votre site, assurez-vous qu’ils aient un impact positif. Ça serait dommage de pénaliser encore plus votre site..

5/5 - (1 vote)
SAKHRI Mohamed
SAKHRI Mohamed

Le blog d'un passionné d'informatique qui partage des actualités, des tutoriels, des astuces, des outils en ligne et des logiciels pour Windows, macOS, Linux, Web designer et jeux vidéo.

Publications: 3732

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.