Top conseils et astuces pour les MACs [2022]

Aujourd’hui cher(e)s lecteurs je vais vous donner quelques astuces et conseils pour votre MAC tout au long de cet article, je vais vous proposer diverses sites, application, conseils et astuces très utiles pour garder votre MAC en pleine santé !! en 2022.

 Conseil N°1 : Onyx – Le Nettoyeur 

Littéralement le couteau suisse pour les MAC, OnyX est un utilitaire système multifonction. OnyX permet de vérifier la structure du système de fichiers, d’exécuter les principales opérations de maintenance du système, de configurer les paramètres cachés du Finder, du Dock, de Safari et de plusieurs applications Apple, de vider les caches, de supprimer un certain nombre de fichiers et dossiers devenus encombrants et bien plus encore…

Il vous permet également si vous aimez prendre des logiciels sur le forum de “Désactiver Gatekeeper“ en cochant une simple case afin de ne plus avoir le message “Application endommagée“

ATTENTION :

Il y a une version d’OnyX spécifique pour chaque version majeure du système.
Utiliser la version spécifique et n’essayez surtout pas d’utiliser une version d’OnyX non compatible.

À noter aussi que dans la plupart des onglets de nombreuses cases sont cochés par défaut pour un rendu optimal. NE COCHEZ PAS OU NE LANCER PAS UN PROCESSUS SI VOUS N’ÊTES PAS SUR DE VOUS !!! Si besoin de conseils, demander à un expert.

Bref un compagnon indispensable, totalement gratuit, compatible sur toutes les versions macOS existantes allant de la version 10.2 (Jaguar) jusqu’à la dernière version sortie en 2022 qui permettra à votre MAC de rester toujours fonctionnel dans des conditions optimales.

Tutoriel très simple pour utilisation :

1) Avant de lancer Onyx, fermer toutes les autres applications (Navigateurs, Logiciels, etc)
2) Lancer Onyx, à chaque démarrage il vous demandera si vous souhaitez faire une analyse de la “structure de votre disque dur“. Faites-là systématiquement.
3) Allez dans chaque onglet “Maintenance“ – “Nettoyage“ – “Automation“, laisser les cases cocher par défaut et lancer les processus.
4) Une fois tout les processus effectués, redémarrez votre  MAC

Mon conseil : Lancer Onyx une fois tout les 15 jours pour garder votre MAC en pleine forme

Lien pour Onyx : ICI

Conseil N°2 : Roaringapps – Pour rugir de plaisir

Vous voulez faire une update de votre mac et vous ne savez pas si vos applications seront compatibles ? Alors ne chercher plus et visiter le site Roaringapps.

Excellent site qui vous permettre de vérifier si vos apps sont bien compatibles avec votre système.

Exemple : taper photoshop dans la barre de recherche, sélectionnez la version dont vous voulez des infos et ensuite cliquer sur le résultat.

Seul petit défaut (si on considère que c’en est un) le site est UNIQUEMENT en anglais

Tutoriel :

1) Ouvrez le site Roaringapps ICI
2) inscrivez-vous sur le site (c’est gratuit et ça vous permettra d’apporter votre participation pour les autres)
3) Dans la barre de recherche taper le nom du logiciel dont vous voulez vérifier la compatibilité (Photoshop par exemple) et surtout sélectionner la version sur laquelle vous voulez des renseignement.
4) cliquer sur le résultat de votre choix et ensuite vous verrez si votre logiciel et compatible (représentez par des camemberts de couleurs : Vert compatible / Jaune compatible mais ayant des bugs / Rouge non compatible)

Mon conseil : Avant de succomber à l’euphorie d’installer le dernier macOS sortit, faites un tour sur ce site pour vérifier que c’est ok et à contrario si vous avez tester un logiciel sur une version récente de macOS par exemple et qu’il fonctionne bien ou mal, signalez-le sur le site ça servira à d’autres.

READ  5 meilleures applications gratuites de récupération de données pour MacOS

Conseil N°3 : Mon navigateur ce héros 

Aujourd’hui un navigateur est un outil indispensable pour rester connecter avec le monde selon ces besoins.

Alors un navigateur oui… mais lequel ?

Est bien Mesdames et Messieurs j’ai tester pour vous !!

Safari : La gourmandise est un vilain défaut

Le plus : Il est ergonomique
Les moins : très lourd, consomme beaucoup de ressources (processeur, RAM), freeze si on ouvre trop d’onglets, manque d’extensions et nécessite d’avoir un compte Apple pour télécharger et installez chaque addons.

Chrome : Navigateur le plus répandu oui mais pas nécessairement le mieux

Les plus : riches en extension, grands outils de développement, protection intégrée contre les sites Web nuisibles.
Les moins : gourmand en ressources, appartient à google donc adieu la protection de vos données personnelles, navigateur dénoncé comme étant un spyware ambulant.

Firefox Quantum : Un autre navigateur par excellence très utilisé mais pas si bien

Les plus : 30% moins lourd que chrome, ouvertures de sites plus rapide, de nombreux thèmes et extension disponibles.
Les moins : très gourmand en ressources (processeur, RAM), supporte mal les sites ayant beaucoup de contenu, devient très lent si plusieurs onglets ouvert en même temps.

Opera : Très apprécié des connaisseurs.

Les plus : basé sur chromium, épuré, VPN intégré, compatible avec les extensions chrome, performant.
Les moins : supporte très mal les sites ayant beaucoup de contenu, gourmand en ressources, devient très lent si plusieurs onglets ouvert en même temps.

Microsoft Edge : La grosse blague estampiller microsoft : À FUIR !!!

Brave : Le Must Have des Navigateurs (et oui vous l’aurez compris c’est celui que j’utilise)

Alors pourquoi choisir Brave ?

1) Une navigation plus rapide que n’importe quel autres navigateurs existants. Pour lutter contre la marchandisation massive des données personnelles, le navigateur Brave bloque par défaut les publicités, les trackers et les cookies. Ce qui rend les pages que vous visitez beaucoup plus rapide à charger et fait de Brave le navigateur le plus rapide du marché, que ce soit sur mobile ou ordinateur de bureau.

2) Gagner du temps, de l’argent et réduit votre empreinte carbone. Avec un navigateur qui bloque les traceurs et les scripts malveillants, vous gagnerez du temps. Beaucoup plus que vous ne l’imaginez. Pour le prouver, Brave fournit dans son tableau de bord des statistiques sur le nombre de trackers bloqués, les publicités bloquées, les sites passés en HTTPS et finalement le temps gagné convertit en minutes.

3) Une navigation réellement privée. Outre les cookies, les sites internet collectent de nombreuses données sur les internautes qui visitent leur site. Les principales étant l’adresse IP, la configuration de la machine et du navigateur. Ces éléments déterminent une signature numérique qui permettra de tracer l’utilisateur même à travers la navigation privée.Mais Brave a prévu le coup et vous permet d’effacer les traces numériques que vous pourriez laisser sur votre passage et intègre le protocole Tor dans le mode navigation privée.

4) Un moteur de recherche qui vous respecte. Utiliser un navigateur qui s’attache à protéger votre vie privée avec un moteur de recherche qui ne le fait pas n’aurait pas de sens. En utilisant Brave avec Qwant, vous choisissez le premier moteur de recherche qui protège les libertés de ses utilisateurs et veille à préserver l’écosystème numérique.

READ  Comment installer Linux sur votre Mac 2022

5) Rémunérer les créateurs. Les utilisateurs de Brave peuvent rémunérer les créateurs qu’ils souhaitent soutenir de manière automatique et anonyme en utilisant Brave Payments. Brave bloque la publicité mais tient à donner la possibilité à chacun de soutenir les créateurs de contenu qu’ils aiment pour participer à la construction d’un Web meilleur.

Les plus : basé sur chromium, ergonomique, compatible avec toutes les extensions chrome, ultra rapide, utilise le protocole TOR en navigation privé, respecte vraiment votre vie privée, consomme très peu de ressource
Les moins : aucun

Pour trouver la bête c’est ICI

Conseil N°4 : Quel OS pour quel MAC 

Avoir un MAC c’est bien mais savoir avec quel OS il sera le plus performant c’est mieux. Voici donc la liste des différents MAC compatibles avec chaque OS

macOSDernière version
macOS Monterey12.2.1
macOS Big Sur11.6.4
macOS Catalina10.15.7
macOS Mojave10.14.6
macOS High Sierra10.13.6
macOS Sierra10.12.6
OS X El Capitan10.11.6
OS X Yosemite10.10.5
OS X Mavericks10.9.5
OS X Mountain Lion10.8.5
OS X Lion10.7.5
Mac OS X Snow Leopard10.6.8
Mac OS X Leopard10.5.8
Mac OS X Tiger10.4.11
Mac OS X Panther10.3.9
Mac OS X Jaguar10.2.8
Mac OS X Puma10.1.5
Mac OS X Cheetah10.0.4

macOS Monterey (12.2.1)

  • MacBook (début 2015 ou plus récent)
  • MacBook pro (début 2015 ou plus récent)
  • MacBook Air (début 2015 ou plus récent)

MacOS Catalina (10.15)

– MacBook (début 2015 ou plus récent)
– MacBook Air (mi-2012 ou plus récent)
– MacBook Pro (mi-2012 ou plus récent)
– Mac mini (début 2012 ou plus récent)
– iMac (fin 2012 ou plus récent)
– iMac Pro (2017)
– Mac Pro 2013

MacOS Mojave (10.14)

– MacBook (début 2015 ou plus récent)
– MacBook Air (mi-2012 ou plus récent)
– MacBook Pro (mi-2012 ou plus récent)
– Mac mini (mi-2012 ou plus récent)
– iMac (fin-2012 ou plus récent)
– iMac Pro (2017)
– Mac Pro (fin 2013, plus mo-2010 et mi-2012 avec un GPU compatible Metal)

MacOS High Sierra (10.13)

Une compatibilité de cet OS avec les MacBook et les iMac datant de 2009 minimum. Tous les MacBook Air, MacBook Pro, Mac mini et Mac Pro sont acceptés, sous réserve de dater d’au moins 2010.

En résumé, si votre Mac fait fonctionner Sierra aujourd’hui, alors il peut supporter High Sierra car Apple n’a pas restreint la liste des Mac compatibles.

En revanche, il faut s’attendre à ce que certaines fonctions soient plus sélectives. C’est déjà le cas dans Sierra avec Handoff, le déverrouillage avec l’Apple Watch ou le Presse-papiers universel que ne fonctionnent que sur des Mac récents.

MacOS Sierra (10.12)

– MacBook (fin 2009 ou plus récent)
– MacBook Pro (mi-2010 ou plus récent)
– MacBook Air (fin 2010 ou plus récent)
– Mac mini (mi-2010 ou plus récent)
– iMac (fin 2009 ou plus récent)
– Mac Pro (mi-2010 ou plus récent)

OS X El Capitan (10.11)

– MacBook (début 2015)
– MacBook (fin 2008 en aluminium, début 2009 ou plus récent)
– MacBook Pro (mi/fin 2007 ou plus récent)
– MacBook Air (fin 2008 ou plus récent)
– Mac mini (début 2009 ou plus récent)
– iMac (mi-2007 ou plus récent)
– Mac Pro (début 2008 ou plus récent)
– Xserve (début 2009)

READ  Comment désinstaller CCleaner sur Windows ou MacOS

Cependant certaines fonctionnalités ne sont pas compatibles avec les Mac suivants :

– MacBook (début 2015)
– MacBook Pro (2012 ou plus récent)
– MacBook Air (2012 ou plus récent)
– Mac mini (2012 ou plus récent)
– iMac (2012 ou plus récent)
– Mac Pro (fin 2013)

OS X Yosemite (10.10)

Cette version d’OS X peut être installée sur les Mac pouvant utiliser OS X 10.9

– iMac (Mi-2007 ou plus)
–  MacBook (13 pouces Aluminum, fin 2008), (13 pouces, début 2009 ou plus récent)
– MacBook Pro (13 pouces, mi-2009 ou plus), (15 pouces, mi / fin 2007 ou plus récent), (17 pouces, fin 2007 ou plus)
– MacBook Air (fin 2008 ou plus récent)
– Mac Mini (Début 2009 ou plus récent)
– Mac Pro(Début 2008 ou plus récent)
– Xserve (Début 2009)

OS X Mavericks (10.9)

– iMac (mi-2007 ou plus récent)
– MacBook (13″ Aluminum, fin 2008), (13″, début 2009 ou plus récent)
– MacBook Pro (13″, mi-2009 ou plus récents), (15″, mi/fin 2007 ou plus récent), (17″, fin 2007 ou plus récent)
– MacBook Air (fin 2008 ou plus récent)
– Mac Mini (début 2009 ou plus récent)
– Mac Pro (début 2008 ou plus récent)
– Xserve (début 2009)

OS X Mountain Lion (10.8)

– iMac (mi-2007 ou plus récent)
– MacBook (fin 2008 en aluminium, début 2009 ou plus récent)
– MacBook Pro (mi/fin 2007 ou plus récent)
– Xserve (début 2009)
– MacBook Air (fin 2008 ou plus récent)
– Mac mini (début 2009 ou plus récent)
– Mac Pro (début 2008 ou plus récent)

OS X Lion (10.7)

– Un processeur Intel Core 2 Duo, Core i3, Core i5, Core i7 ou Xeon
– Mac OS X 10.6.6 ou version ultérieure, installable via le Mac App Store (10.6.8 est recommandé)
– 7 Go d’espace disque disponible
– 2 Go de RAM.

OS X Snow Leopard (10.6)

– Ordinateur Mac équipé d’un processeur Intel
– 1 Go de mémoire
– 5 Go d’espace disque disponible
– Lecteur DVD requis pour l’installation
– Certaines fonctionnalités nécessitent un fournisseur d’accès à Internet compatible (des frais d’abonnement peuvent s’appliquer).
– Certaines fonctionnalités nécessitent le service MobileMe d’Apple (des frais d’abonnement peuvent s’appliquer).

Conseil N°5 : Upgrader son MAC pour de meilleures performances 

Qu’entendons-nous par “upgrader“ votre MAC

Cette partie s’adresse surtout aux utilisateurs-trices de MAC des année 2007 à 2015 (ceux possédant un SSD de base ne sont pas concerné)

Il suffit de deux chose pour redonner une nouvelle jeunesse à votre vieux MAC : de la RAM et un disque dur SSD.

Quel meilleur exemple que mon vieux MAC de mi 2009 sur lequel j’ai changé la RAM (passant de 4 Go à 8 Go) et j’ai opter pour un disque SSD de 500 Go et depuis il péte le feu !

Je vous conseille la marque “CRUCIAL“ de très bonne facture et très bon rapport qualité/prix

Si vous êtes bon bricoleur, plusieurs tuto sur la toile pour changer la rame et le disque dur existe (bien veiller à avoir tout les outils nécessaire. Tournevis TORX par exemple)

Si par contre vous ne vous sentez pas d’aller dans les entrailles de votre machine diriger vous vers un professionnel ou même si vous avez ça dans votre ville des ateliers associatifs qui pourront vous faire ça à moindre frais.

Si vous avez aimé cet article, veuillez- vous abonner à notre communauté reddit pour en discuter. Vous pouvez également nous retrouver sur Twitter et Facebook .

5/5 - (1 vote)

Mises à jour de la newsletter

Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous pour vous abonner à notre newsletter

Laisser un commentaire